V

DES LEZARDS ET DES HOMMES...

Je ne sais pas si c’est l’approche de l’été ou quoi mais quand vient le moment de choisir une série qui a bercé ma jeunesse je me sens comme une gamine devant le choix d’un parfum chez le marchand de glace ! En gros j’ai le droit à une boule mais j’ai au moins une trentaine de parfum à choisir !

Mais bon il a fallu choisir et cette semaine je vais remonter en 1983 pour évoquer une série qui m’a fait voir les lézards d’un tout autre regard…et qui m’a fait grave fantasmer aussi sur son acteur principal…

Mais arrêtons là le suspense et entrons dans l’univers de la série en deux saisons V

De la Science fiction à la réalité

Mike Donovan est caméraman et alors qu’il était en train de filmer des combats au Salvador au milieu des bombes pour justifier sa prime de risque, des ovnis lui arrivent au-dessus de sa tête ! Très vite on apprend que les mêmes ovnis sont apparus au-dessus de toutes les grandes villes du monde !

Quelques jours plus tard, à New York, ils rencontrent le Président de l’ONU pour demander aux habitants de la Terre de les aider afin que ceux-ci puissent sauver leur planète ! En échange, ils offriront leurs connaissances médicales et notamment un traitement contre le cancer !

Pi comme en 1983 y avait pas encore eu Mars Attack ben nous on les a cru que c’était des gentils….

Ouai enfin presque tous parce le Mike il se méfie un peu quand même !  Tout comme la scientifique Julie Parrish, qui trouve curieux que ses collègues disparaissent les uns après les autres…enfin ceux qui montraient un peu trop de curiosité…

Bref, les visiteurs finiront par dévoiler leurs véritables intentions ! Dès lors, la résistance s’organisera afin de libérer et sauver notre planète de ces envahisseurs !

Un bras de fer féminin !

Alors à ma droite, nous avons Julie Parish, blonde, fort caractère mais un peu nunuche quand même qui va se retrouver nommée chef de la résistance et à ma gauche nous avons Diana, brune, sexy, détestable, machiavélique, qui en plus de vouloir faire disparaitre les humains va chercher à prendre la place de chef des visiteurs ! Bon en fait elle va le faire vu que le mec qu’ils ont mis à leur tête c’est une vraie chiffe molle qui au lieu de rentrer dans le tas pour gagner la guerre préfère la méthode douce ! Et soyons honnêtes sans elle et sa perversité la série aurait été vachement moins drôle et les visiteurs n’auraient pas fait long feu ….

Et les mecs auraient vachement moins fantasmés sur un éventuel catch dans la boue entre les deux personnages !

Et les hommes là dedans !

Ben je dois reconnaitre que Mike Donovan a longtemps représenté mon idéal masculin …Beau, intrépide, épris de justice et de patriotisme et surtout célibataire !!! En revanche c’est un poissard !! Parce que bon je ne veux pas dire mais il va toujours se trouver dans les mauvais plans : ET cà des le départ avec le coup du camp de rebelles, puis lors d’une rencontre secrète avec son ex où il aura fallu qu’ils tombent sur une patrouille alors qu’ils sont tranquilles à cheval dans un coin paumé !!

Mais bon c’est un mec trop doué capable de ne pas se tuer en faisant un saut en parachute d’une hauteur où un être humain normal ne pourrait pas respirer ; il est aussi trop fort pour éviter tous les coups de pistolet lasers …ou alors ce sont les autres qui visent vraiment mal !

En plus c’est un papa prêt à renoncer à sa liberté pour sauver son fils…Nan Mike on l’aime bien…Mais on aime encore plus Ham Tyler, mercenaire qui joue les gros bras mais qui en fait est une vraie guimauve et qui prends son pied en tuant du lézard ! Son cynisme et ses réflexions parfois douteuses en font un vrai genchant (mi gentil-mi méchant)!

Une série qui en dit long sur la nature humaine…

Pas besoin d’avoir fait La fac d’histoire pour se rendre compte que la série est une allégorie de la seconde guerre mondiale. Les nazis sont devenus des lézards, les juifs des scientifiques, les jeunesses hitlériennes sont « les amis des visiteurs » et les expérimentations dans les camps des lavages de cerveau et des tentatives de reproduction entre espèces.

On retrouve les mêmes thématiques comme la résistance, la collaboration, les rafles, la manipulation de masse…

Mais ce qui est impressionnant la façon dont les visiteurs, malgré l’expérience de l’Histoire, réussissent à devenir les maitres du monde ! 

Pour obtenir notre confiance, ils nous font miroiter des choses comme des connaissances scientifiques et moyen d’améliorer notre environnement.

Ils savent s’entourer en utilisant les « faiblesses » de la nature humaine : cupidité, avidité, flatterie, soif de pouvoir…

Ils utilisent des ados un peu paumés et en font des miliciens prêts à trahir leur propre famille en leur donnant de l’importance et un peu de pouvoir !

Ils utilisent le pouvoir des médias pour nous donner leur vision des choses et une fois que tous le monde est conditionné ils nous montent entre nous…Roooo ça me rappelle un truc cà….bouhhh je fais ma vilaine là PO BIEN !!!

Bref ils exploitent nos propres faiblesses afin de prendre le pouvoir sans en avoir l’air et ça fonctionne à merveille !!

Une série entre gris clair et gris foncé

Ce que je trouve chouette dans cette série c’est qu’elle ne présente pas les résistants ou les collabos comme des méchants ou des gentils…En fait on s’aperçoit qu’au départ chacun se retrouve dans un camp un peu par concours de circonstances. Ce n’est qu’après qu’ils font véritablement leur choix, et encore…

Même aujourd’hui il m’est impossible de porter un jugement sur les collabos des visiteurs car je ne sais pas quelle attitude j’aurai moi-même adoptée en de telles circonstances !

Quel camp aurais-je choisi et en aurais-je choisi un ou serais-je restée dans un flou en attendant que les choses se tassent ….

Je pense toujours à la chanson de Goldman « Né en 17 à Leidenstadt » qui montre bien la complexité de la situation !

 

Et l’amour dans tout ca

Bah oui et l’amour parce que bon une série américaine de guerre il faut bien des histoires d’amour sinon ce n’est pas drôle ! Mais en même temps au milieu de tout ce bordel pas évident de trouver le temps de penser à la bagatelle !

Alors de l’amour va y en avoir mais c’est pas franchement le point fort de la série….Entre THE bisou que tous le monde va attendre, désespérément entre Mike et Julie, l’ado qui va se faire engrosser par le lézard et un couple qui va se former chez les résistants mais sans intérêt, on peut pas dire que ce soit la force de la série….

Sans surprise également , la relation entre Mike qui sera prêt à tout pour sauver son fils traité de façon terriblement cul cul et sans intérêt….

Mais bon le véritable amour viendra de là où on ne l’attendait pas mais chuuuuuuuut faut rien dire…

Une série tristement moderne

En fait, j’ai été agréablement surprise de la modernité de cette série…

Je vous accorde les fringues sont terriblement kitsch, les télés à tube cathodique et le téléphone n’était même pas à touche. Je ferais l’impasse sur les effets spéciaux dignes du premier Star Wars et les bébés lézards en plastique parce que bon à l’époque ca m’avait fait peur….

Mais sinon l’être humain est toujours aussi stupide et réussit toujours très bien à se détruire tout seul mais avec la 4G en plus…Ceci dit dans V ça leur aurait été super utile d’avoir internet…Il faut croire qu’avec 2 GM,  une guerre interplanétaire et le COVID nous n’avons toujours rien appris !

Pour finir, je vous dit à tous  PRETANAMA *…

*si vous ne savez pas ce que cela signifie ben allez découvrir la série !

Infos séries

Saison : 3

Nombres d’épisodes : 24

Date de sortie : 1983-1985

Chaine de diffusion : Antenne 2 -You tube

Distribution principale: :  Jane Badler (Diana), Mark Singer (Mike Donovan), Faye Grant (Julie Parrish), Michael Ironside (Ham Tyler), Michael Whright (Elias Taylor), Blair Tefkin (Robin Maxwell), Robert Englud (Willy), 

Violence
4/5
Suspense
3.5/5
Sexe
1.5/5
Humour
5/5
Drame
4/5
  • Le face à face Diana/ Julie
  • Le traitement de l’histoire
  • Le personnage de Daniel
  • Les yeux de Mike ….(ba ouais suis une fille ^^)
 
  • le coté cul cul la praline des histoires d’amour
  • le personnage de Robin Maxwell

Un peu de champagne 

 

des bonhommes en pain d’épices vu que manger des être humains c’est interdit …