THE TWILIGHT ZONE

UN VOYAGE VERS UNE NOUVELLE REALITE...

Cette semaine je vous emmène environ 60 années en arrière…oui tant que ca ! Même moi je n’étais pas née et je fus très surprise de voir que cette série était à nouveau diffusée sur canal série en version remasterisée mais toujours en noir et blanc… D’ailleurs celle ci a fait l’objet d’un reboot il y a peu de temps…reboot qui n’est pas à la hauteur de la série originale…Cette série qui allie fantastique, paranormal a connu un tel succès que son titre est devenu une expression populaire lorsque que nous avons l’impression de vivre des situations hallucinantes  ou que l’on fait face à des comportements irrationnels ou complètement surréalistes…Cette semaine je vous emmène faire un tour dans …..la quatrième dimension ou “The Twilight Zone”

Une série qui exploite nos angoisses les plus profondes

Cette série est faite d histoire totalement indépendante les unes des autres. Elle mets en scène des personnes ordinaires qui d un coup basculent dans l étrange : bon a la base ils sont quand même pas tout seuls dans leur tête ou sont en proie à des problèmes métaphysique … un peu comme tout le monde en fait …

Mais au final il y a un point commun entre toutes ces personnes : ils vont devoir affronter leurs propres démons ..

Pour faire simple : « Nous allons être transportés dans une autre dimension. Une dimension inconnue de l’Homme. Une dimension faite non seulement de paysages et de sons, mais surtout d’esprit. Une dimension sans espace, ni temps, mais infinie. C’est un voyage dans une contrée dont la seule frontière est notre imagination. Un voyage dans les ténèbres. Un voyage au bout de la peur, au tréfonds de nous-même. Un voyage dans la Quatrième dimension. »

Je sais ces quelques lignes sont ni plus ni moins le générique mais en même temps elle résume assez bien la série!

Père Castor raconte nous une histoire...

Vous vous rappelez des histoires du Père Castor? Et ben là les histoires sont Construites un peu comme dans les histoires du Père Castor. Si si je vous jure c est exactement ça … 

Cela commence toujours de la même façon: Rod Serling  le Scénariste himself, pose le décor, nous présente le personnage dont nous allons suivre le destin,intervient au moment où ça va tourner vinaigre pour lui et revient vers nous pour nous donner la morale de l’histoire …

Il manque juste la discute autour du feu de cheminée et le « bonne nuit les petits »….

 Bon je vous l’accorde si vous racontez ce genre d’histoire aux enfants ils risquent de pas dormir et passer la nuit dans votre lit parce que les histoires sont carrément flippantes…pourtant y’a pas de morts ni de zombies juste des gens comme vous et moi …

Une série carrément flippante

Qui dit série SF dit effets spéciaux, vaisseau spatial, super pouvoir et personnage gentil et personnage méchant … 

ici c est à la seule force du scénario et sans aucun effet spécial ni hémoglobine que Rod Serling nous fait flipper notre race … à chaque fois ! 

On ne sait jamais à quoi s attendre ni où l’histoire  va nous emmener : oui je dis nous car la narration nous mets en position de témoin et de spectateur de ces tranches de vie où l on ne sait jamais si le héros va survivre ou pas. 

Sans parler des univers dans lesquelles ont est transporté à chaque fois tous aussi fous les uns des autres !

Et pour l’époque c est un univers qui était réservé au maître du genre : un certain Alfred H!

Une série innovante

Pour la petite histoire, CBS avait lancé en 1956 une série d’un genre nouveau qui s’appelait Alfred Hitchcock Presents (AHP). Il s’agissait de petites histoires de meurtres racontées par le maître himself qui contribua au succès de la chaîne…. sauf que tonton Alfred décida de passer à la concurrence et du coup pour le concurrencer CBS décida de lancer cette série bâtie sur le même concept mais pas trop quand même pour ne pas être considéré comme du plagia …

Pour la première fois, sous couvert de science fiction, une série traite de problèmes moraux complexes, et dépeint la société américaine des années 50/60 en se fichant royalement du politiquement correct! 

Ça ne vous rappelle rien les enfants ? 

Oui parce qu’en fait The Twilight Zone n’est ni plus ni moins que l’ancêtre de toutes les séries paranormales, dystopiques et d’horreur d’aujourd’hui…:

La genèse des séries fantastiques

Et en se lançant sur ce créneau de l’étrange, CBS était loin de s’imaginer que 60 ans plus tard, cette série aurait une telle descendance …

De Dr Who à Black mirror en passant par Westworld, American Horror Story, Star Trek, Stranger Things ou encore Lost, toutes ont pour ancêtre commun cette série. 

Tout comme la 4ème dimension ces séries dépeignent la société de leur époque sans limite, nous laissent sur notre fin, nous font nous interroger sur des problèmes moraux, ont des personnages qui meurent sans mourir vraiment, nous font faire face à nos propres peurs et fait aussi appel à des guests prestigieux … ah mince la croisière s’amuse n’a rien inventé au fait …Déceptiooooon ! 

Des guest prestigieux

Il est difficile de tous les énumérer mais permis les guests on retrouve des noms prestigieux qui soit ont fait leur premières armes, soit ont donné un peu plus de prestige à cette série : Robert Redford, James Coburn, Robert Duvall, Peter Falk, Buster Keaton, Dick York, Lee Marvin, Ron Howard, Dennis Hopper, Martin Landau, William Shatner, Sydney Pollack, Agnes Moorehead, Burgess Meredith, Robert Conrad, Leonard Nimoy sans oreilles pointues, Mickey Rooney,sans oublier Charles Bronson et sa moustache légendaire …

Ça ne vous dit rien ? Bon je recommence autrement  dans le désordre : Star Trek/ Columbo / ma sorcière bien aimée / les mystères de l’ouest / bons baisers de Hong Kong/un monde fou fou fou/il était une fois dans l ouest…

Bref ils sont nombreux à s’être prêté au jeu d’apparaître dans cette série qui n’a pas pris une ride 

60 ans après elle fait toujours autant flipper

Curieusement celle ci n est pas du tout passée de mode!je la trouve même extrêmement moderne …Alors il y a bien eu une tentative de reboot (bah oui on reboote tout) mais je ne l’ai vraiment pas trouvé à la hauteur : pour ma part je trouve que les intrigues sont trop cousues de fil blanc et sont très loin de la finesse de la série originale …comme quoi faire du neuf avec du vieux ça ne marche pas toujours!

Car malgré le fait que cette série soit âgée de 61 ans et qu’elle a atteint l’âge de la retraite, elle est loin d’avoir dit son dernier mot et nous prouve que le noir et blanc a encore de belle années à vivre …

Infos séries

Saison : 4

Nombres d’épisodes : 138 (25min)+18 (50min)

Date de sortie : 1959-1964

Chaine de diffusion : Canal Séries

Distribution principale: Rod Serling

Violence
1/5
Suspense
5/5
Sexe
0/5
Humour
1/5
Drame
5/5
  • Tout
 
  • Rien

De l’Irish Coffee : le mélange d’alcool et de café est nécessaire dans cette dimension

 

Pop corn sucré…