Les mystères de l'Ouest

55 ans et pas une ride...

 

Si je vous dit Artemus Gordon et James West vous me répondez quoi ?

Alors ceux qui disent Will Smith et Kevin Klinev, vous prenez une feuille de papier et un stylo et vous m’écrivez 100 fois  en rouge, en vert , en bleu et en noir  : Il n’y a et il n’y aura jamais qu’un seul et unique James West et Artemus Gordon et ce sont Robert Conrad et Ross Martin !!!!

Non non je ne plaisante pas !

Une référence en mélange de genres!

 

Bon je vous accorde que pour la plupart d’entre vous vos parents n’étaient pas encore nés lors de la diffusion de cette série, vu qu’elle était en noir et blanc (avant d’être diffusée en version colorisée lors de ses nombreuses rediffusions), mais quand même !

Je vous parle de LA série de référence en matière de mélange de genre…Et c’est ce qui en plus des deux personnages principaux, fait toute sa renommée.

Passons donc à l’histoire, pour ceux qui ne le la connaîtrait pas encore.

James West, homme à femmes assumé, et Artemus Gordon, inventeur de machines en tout genre et qui aime se travestir aussi bien en vieux débris qu’en femme sexy, sont tout deux des agents des services secrets américains du Président Grant.

Le décor est planté, nous sommes donc dans une série d’Espionnage (ah je viens de gagner 50% de lecteurs) , qui se passe au Far West, dans les années 1880. NOOOOOON NE FUYEZ PAS !!

JE SAIS : Qui dit Far West et fin du 19 ème  siècle, dit Western, cow boy, Saloon, et Cancan mais y a pas de Country dans la série donc pas de stress !  J’ai dit que la série était top !

Humour et gadgets en tout genre

 

Bon revenons à nos chevaux (bah oui au Far West , le moyen de locomotion le plus répandu c’est le cheval) !

Nos deux héros se baladent donc à  travers l’Ouest américain dans un train privé de luxe, aménagé d’outils technologiques complètement OUF pour l’époque, qui fait passer le jet privé d’Esprits Criminels pour un vulgaire coucou d’une compagnie locale du Burkina Faso, et résolvent des enquêtes impossibles à résoudre pour le commun des mortels, vu qu’elles font souvent référence au surnaturel et le paranormal…NON NON NON ce ne sont pas les Murder et Scully du Far West, car au final, les phénomènes paranormaux ont souvent pour origine des méchants bien réels, qui créent des machines infernales pour tuer le Président ou tout simplement se faire de l’argent. Les inventions avec les technologies de l’époque sont extrêmement bien pensées et rendent les enquêtes vraiment crédibles (quand on a pas un esprit 100% cartésien comme moi bien sûr) : Les mystères de L’Ouest sont donc également une série de Science-Fiction (ca y est je suis sure que je viens de gagner des lecteurs ).

Et voilà du 3 en 1… je vous avais dit qu’il y en avait pour tous le monde. Et bien ce n’est pas tout ! Vous avez un 4ème genre et pas des moindres dans cette série : L’Humour !

Que ce soit James West ou Artemus Gordon, ces deux personnages sont truffés d’humour et nous délectent de dialogues savoureux !

Que ce soient dans leur altercation car n’oublions pas, nous avons deux beaux gosses, adeptes du combat de coq lors de la présence de jolies femmes. L’humour également dans les déguisements d’Artemus, qui prends un vrai plaisir à tacler et tromper parfois son partenaire lors des enquêtes : Bref, leurs joutes verbales nous font sourire et même parfois rire dans chaque épisode.

Une série à faire monter les féministes au créneau ...

 

Ah j’allais oublier la place des femmes dans la série quitte à perdre toutes mes lectrices féministes (et y en a je sais ) mais quand même !

James West, comme je l’ai dit, est un homme à femmes assumé mais Il collectionne les conquêtes et est persuadé d’être irrésistible. Artemus Gordon le suit de près, dans le genre, mais plus subtilement à mon sens ce qui donne lieu à des « combats de coqs » assez savoureux.

Il faut savoir que dans cette série, la femme qu’il vont essayer de choper est 8 fois sur 10, au minimum complice du méchant, séductrice, futile (en apparence), traîtresse. Alors est ce par stratégie ou simple réaction hormonale mais à chaque épisode il y a une femme différente qui tombe dans leurs filets…Ou alors eux dans le leur. Après réflexion je dirais 50/50.

J’ai en mémoire des scènes en début ou fin d’épisodes où tous les deux sont réunis en galante compagnie dans leur train de luxe en train de séduire et se partager des filles dont on ne sait pas trop  si elles sont de joie ou de bonnes familles, mais dont on sait qu’elles ne sont que de simples jouets à leurs yeux ! Ce côté machiste et mysogine comme quoi la femme n’est que gros seins sans cervelles bonne à satisfaire les plaisirs sexuels de l’homme ferait aujourd’hui monter notre chère Marlène au créneau…

Un générique mythique!

 

Je ne pourrais parler de cette série sans évoquer le générique, que je trouve vraiment moderne et hyper efficace, que ce soit pour la musique, qui on dira ce qu’on voudra, tous le monde a déjà entendu même sans avoir vu la série. Le graphisme, hyper travaillé pour l’époque, (nous sommes en 1965 ne l’oublions pas, y avait ni Illustrator, ni Imovie) résume vraiment l’esprit de la série…

Pour conclure, si vous ne l’avez jamais vu et que vous aimez les différents genres sus nommés, des épisodes sont disponibles sur YOU TUBE. Même ceux qui aiment les danses paysannes de cette époque, vous pouvez y aller, vous retrouverez une vraie ambiance Far West …(et vous retrouverez peux être la raison au passage)

Cette série fait pour moi parti de notre héritage télévisuel et c’est important de le faire perdurer.

Infos séries

 

Saison :4

Nombres d’épisodes : 106

Date de sortie : 1965

Chaine de diffusion : You tube

Distribution principale: Robert Conrad (James West, Ross Martin (Artemus Gordon), Michael Dunn (Dr Loveless)

 
Violence
3/5
Suspense
3/5
Sexe
2/5
Humour
5/5
Drame
0/5
 
  • TOUT
 
 
  • RIEN
 
 
 

Ces Messieurs boivent du champagne au frais de l’oncle Sam 

 
 

Petits fours…on a la classe ou on ne l’a pas 🙂 

 
 
 

BONUS