CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR

MADAME PEEL, ON A BESOIN DE NOUS ...

Dans la catégorie série britannique culte des années 60, je demande The Avengers ou si vous préférez Chapeau melon et bottes de cuir ! En même temps y en a pas des tonnes qui ont traversé les générations comme celle-ci.

Espionnage, humour et science-fiction, au programme !

John Steed, agent des services secrets britanniques, toujours vêtu d’un chapeau melon, résout des enquêtes accompagnées de son assistante qui elle porte des bottes de cuir.

Que ce soit avec Emma Peel ou Tara King, véritable fashion victim de l’époque, ou John Steed, le gentleman dans toute sa splendeur, armé de son chapeau melon en toute circonstance, nous sommes embarqués dans un univers complètement décalé.

Les histoires sont complètement fantasques, les dialogues piquants et les intrigues sympas.

Une série en avance sur son temps…

Mais ce qui est intéressant, plus que les intrigues, ce sont les relations entre Steed et sa partenaire qui ont fait de la série son succès : impossible en effet de ne pas ressentir la tension sexuelle permanente qui alimente cette série et ceci sans qu’il n’y ait jamais aucune scène de sexe…peux être un smack ou eux mais c’est le grand max !

Alors je vois venir les féministes brandir le drapeau rose avec écrit dessus en capitale et en gras #metoo, mais n’oublions pas le contexte de l’époque : Nous sommes au tout début des années 60 , et pour l’époque c’est une des premières fois que la femme n’est pas cantonnée au rôle de femme au foyer ou a un rôle secondaire fait pour « valoriser » l’homme.

Bon il est vrai qu’au départ John Steed travaillait aux côtés d’un homme mais dès la deuxième saison (non diffusée en France), ce sont des femmes qui s’imposeront comme une évidence à ses côtés. ET finalement, si on regarde bien, le personnage de John Steed s’efface presque au profit de ses partenaires, mais on dira, pour ne pas fâcher ces messieurs, que c’est par pur galanterie britannique…. Oups la galanterie pour les #metoo c’est mal j’oubliais …Bon je rembobine…C’est juste parce qu’elles sont intelligentes et n’ont pas besoin de mec pour capturer des méchantes et survivre dans la jungle de l’Angleterre des années 60.

Des personnages féminins forts...

Et il est fort à parier que le succès de la série repose en partie sur cela :   Que ce soit Cathy Gale, Venus Smith, Emma Peel, Tara King ou même Purdey (même si celle là je ne l’aime pas), toutes en commun de joindre la beauté et l’intelligence : d’ailleurs celles-ci sont souvent à l’origine de la résolution des enquêtes. Et je ne vous parle pas de leurs tenues vestimentaires à faire pâlir de jalousie toutes les femmes de l’époque…Bon je reconnais que ça parait méga kitsch aujourd’hui mais pour l’époque elles avaient des tenues vraiment top !!

Alors même si en France nous n’avons accès à ce duo qu’à partir de la saison 3 et que les dernières saisons avec Purdey étaient moins sympa que les autres (en même temps rien que la prononciation de son prénom fait le même effet que de prononcer le nom burpee donc forcément…) c’est toujours un plaisir de les regarder.

Pour finir un peu de culture...

Une dernière petite chose, si l’origine du titre français tombe sous le sens, connaissiez vous l’origine du titre original ? Non ? Et bien cela vient tout simplement du thème de la première saison où John Steed, simple role secondaire, a aidé le Dr Keel a retrouver l’assassin de sa fiancée et se venger de celui-ci : d’où « The avengers » ou les vengeurs 😉

Infos séries

 

Saison :6+2

Nombres d’épisodes : 161

Date de sortie : 1961-1969 puis 1976-1978

Chaine de diffusion :Paris Première-Polar +

Distribution principale: Patrick Mac Nee (John Steed) Diana Rigg ( Emma Peel) Linda Thorson (Tara King)

 
 
 
Violence
2/5
Suspense
4/5
Sexe
0/5
Humour
5/5
Drame
2/5
 
  • La relation entre Steed et ses acolytes
  • Les intrigues
 
 
 
 
 
 
  • manque d’originalité des plans 
  • Le personnage de Purdey
 
 
 
 
 
 
 

Une petite tasse de thé ou du champagne, les boissons préféres de Steed 

 
 
 
 
 
 
 

des scones pour accompagner le thé