THE HAUNTING OF BLY MANOR

couverture_the_haunting

ESPRIT ES-TU LA?

Aujourd’hui c’est Halloween ! Oui une fête païenne importée tout droit des États Unis qui depuis une quinzaine d’années fait le bonheur des magasins de déguisements, des supermarchés et enfin des dentistes !

Du coup, je me suis sentie obligée de vous parler d’une série qui fait peur …bouhhhh

Et quoi de mieux qu’une histoire de fantômes…re bouhhhhh

Attends les fantômes ça fait peur quand on est petit et qu’on a peur du noir …et tout le monde sait que les fantômes ça n’existe pas !

À cela je répondrais que c’est pas vrai la vie est remplie de Casper en tout genre …non non non on a dit PAS DE NOM !

Bref revenons à nos fantômes et passons cette journée de confinhalloween en compagnie de The Haunting of Bly Manor ….

Bienvenue à Bly Manor

Lors du repas de répétition du mariage d’un jeune couple qui ressemble fort à Kate et William, une femme se lance dans le récit d’une histoire de fantômes : Nous sommes à Londres en 1987. Dani une institutrice américaine se fait embaucher comme préceptrice/nounou au manoir de Bly dans l’Essex…en gros dans un bled en pleine campagne anglaise où il y a plein de brouillard.

Sa mission sera de s’occuper de Miles et Flora deux jeunes orphelins. Elle aura comme seule compagnie d’adulte Hanna une gouvernante noire au look de prêtresse vaudou de la Nouvelle Orléans !  Dans la journée, sera présent un cuisinier d’origine indienne qui fait des plats qui ouvrent l’appétit rien qu’en les regardant, ainsi qu’une paysagiste chargée du jardinage des dizaines d’hectares de la petite maison de campagne sans prétention !

Sauf que la Dani on ne lui a pas dit que la nuit il se passait des trucs un peu bizarres voire carrément flippant au point que perso à sa place, j’aurai demandé mon solde de tout compte ou une prime de risque après la première nuit !

Mais cette histoire racontée au coin du feu la veille d’un mariage est-elle une légende ou s’est-elle réellement passée ?

Euh vous comptez pas sur moi pour vous le dire non plus ?

Bly Manor, une maison où il fait bon vivre...ou pas !

Alors je vous l’ai dit un peu plus haut Bly Manor est une petite baraque sans prétention…du genre à avoir besoin de Waze pour ne pas s’y perdre ! Bon en même temps en 1987, Waze n’existait même pas alors des panneaux d’indication auraient été de bon augure ! Entre les ailes Ouest et Est, les 2 étages, le sous-sol, la chapelle, le cimetière et les dépendances impossible de s’y déplacer sans boussole !

Bref, pour résumer ils seront 6 dans environ 1000 m2 de surface habitable et au moins 10 hectares de terrain dont le point d’orgue est un magnifique lac ! Ils ne vont pas se marcher dessus en cas de confinement ceux-là !!!

Après,le lac il est « chelou » quand même, car il est le théâtre d’étranges apparitions ! Flora parle même de la “dame du lac” ! On pourrait croire à des fantasmes de petite fille perturbée par la perte de ses parents. Mais en fait il se passe des trucs bizarres autour du lac. En plus il est même pas propre sans compter ce qu’on y trouve au fond … mais chuut!

D’ailleurs, je ne vous raconte pas ce qui se passe la nuit dans la maison et l’état dans lequel la gouvernante la retrouve le matin ! 

En même temps bouhhhhh je vous l’ai dit y a des fantômes !

Fantôme ou pas fantôme

Attendez c’est Halloween aujourd’hui… bon un confilloween je vous l’accorde mais c’est jour de fête pour les fantômes alors j’en parle !

Après on n’est pas dans le fantôme avec un drap blanc sur la tête qui fait bouhhhhhhhhh en te courant après ! Ici, les fantômes sont comme des gens normaux, tu les vois, tu leur parles et tout et tout et tu ne sais pas tout de suite que ce sont des fantômes… parfois tu ne sais pas trop si ce sont des hallucinations ou de vrais fantômes où je ne sais pas quoi parce que moi ça m’a vraiment perturbé tout ça !

Après j’ai adoré, mais il faut vraiment avoir les idées claires pour regarder la série ! D’ailleurs quand elle commence à raconter son histoire ils sont déjà tous plus ou moins bourré alors je ne sais pas comment ils ont réussi à tout comprendre ! Pour ma part j’étais super attentive et non alcoolisée et ben j’ai eu du mal à suivre les bonds dans le passé, puis le présent, puis dans un autre passé. Tout de suite après on revient dans le présent d’une autre personne avant de refaire un retour en arrière de là où on était quelques scènes plus tôt…Bref j’ai perdu le fil de l’histoire plusieurs fois quand même ! C’est ce que je pourrais reprocher un peu à la série : La narration était parfois un peu confuse.

Bly Manor, personnage à part entière

Tout comme dans Locke and key, la maison tient un rôle essentiel dans l’histoire.

D’ailleurs il est fort à parier que la maison soit la même ! Je ne vous raconte pas les proprios de cette maison ils ont récupéré leur investissement, voire plus, à force de louer leur bicoque à des productions de séries fantastiques !

En fait, à mes yeux, cette maison est le personnage principal de l’histoire. Déjà parce que toute l’action s’y déroule et que tout repose sur son histoire.

A la fois fascinante et étrange, on est comme absorbé dans ses murs ; chaque tableau, chaque pièce recèle des secrets, des complots, des amours maudites, des morts. Les âmes errent à l’intérieur, cherchant le repos au détriment du nôtre ! Car pour ma part jamais je ne dormirais dans une maison aussi flippante ! Et c’est là où c’est fort c’est que, sans y avoir mis un seul orteil, on ressent le côté oppressant et morbide du lieu !

Vraiment, j’ai beau avoir besoin de bosser, faudrait vraiment me payer très cher pour que je passe une seule nuit là-bas ! Pardon pour que j’entre à l’intérieur ! D’ailleurs je ne comprends pas comment la Dani elle n’a pas vu le loup…en même temps elle préfère les moules …Bon OK JE SAIS, celle-là elle est limite et complètement hors de propos…quoique

Un écho à nos propres fantômes

Mais ce qui est top c’est que cette série va plus loin qu’une simple histoire de fantôme. Elle nous fait ressentir une palette d’émotions allant de la peur, à l’amour, en passant par la compassion, la douleur, la peine et la joie.

Elle fait aussi écho aux deuils que l’on a plus ou moins vécus dans notre vie.

Alors peut-être est-ce la perte récente de maman qui m’a rendue plus réceptive à tout cela. Peut-être que je ne l’aurai pas ressentie comme ça si je l’avais vu il y a quelques mois ? je n’en sais rien ! Mais ce qui est certain c’est qu’elle nous renvoie à cette douleur indescriptible que l’on ressent, ainsi qu’au processus de deuil qui se met en place lors de la perte d’un être aimé…que ce soit lors d’une séparation amoureuse ou du décès d’un proche.

Et même si c’est douloureux, c’est assez salvateur. En tout cas c’est comme ça que je l’ai vécu.

Une bonne série de Confilloween ou de Hallofinement

Pour finir, cela faisait longtemps que je n’avais pas autant flippé sur une histoire de fantômes. Bon j’avoue qu’à la base je ne suis pas très à l’aise avec les esprits vengeurs, amoureux ou autres, mais là c’était vraiment réussi.

D’autant plus que l’on est vraiment tout le long dans la narration et si on trouvait le départ de l’histoire chelou, on comprend au fur et à mesure où elle veut nous emmener…et c’est beau ! Je ne spoile pas j’ai dit alors je ne dirai pas plus mais j’ai été agréablement surprise.

Tout ou presque est réussi, l’actrice de Dani que l’on avait déjà vu dans You est excellente dans le rôle de la nounou. Les enfants sont stupéfiants, tant dans la naïveté que dans le machiavélisme. Je me suis identifiée aux amants maudits exceptés dans leur fin parce que bon …non faut pas abuser non plus…

Allez Joyeux Confilloween à tous ! Pour ma part j’ai mes Chupa Chups et mes carambars !

Infos séries

Saison :1 

Nombres d’épisodes : 9

Année : 2020

Chaine de diffusion : Netflix

Distribution principale:                         Victoria Pedretti (Dani Clayton), Oliver Jackson- Cohen (Peter Quint), Amelia Eve (Jamie), T’Nia Miller (Hannah Grose), Rahul Kohli (Owen Sharma), Tahirah Sharif (Rebecca Jessel), Amelie Smith (Flora Wingrave), Benjain Evan Ainsworth (Miles Wingrave), Henry Thomas (Henry Wingrave)

Sexe
0/5
Violence
5/5
Suspense
5/5
Humour
0/5
Drame
5/5
  • La maison
  • Le suspense
  • Le personnage de Flora
 
  • Le côté parfois confus de la narration

Un chocolat chaud

 

Pop Corn caramélisé