FAUDA

INSIDE L'ARMEE DE DEFENSE DE MISTA ARVIM

Bon, aujourd’hui je vais revêtir ma cape d’agent secret et vous entraîner au cœur d’une série israélienne absolument top !! J’avoue sur le moment elle m’a complètement traumatisée, parce que, parfois je rentre un peu trop dans l’histoire, et j’oublie que ce n’est pas la vraie vie… même si en l’espèce on n’est quand même pas loin de la réalité ! 

Je vous propose donc d’entrer au cœur de l’Armée de Défense de Mista Arvim à travers la série FAUDA!

Bienvenue dans les forces spéciales israéliennes

Doron est un ancien agent de l’Armée de défense de Mista arvim , reconverti dans la viticulture, qui vit désormais sa vie paisible de vigneron avec sa femme et ses deux enfants !

Un jour, un de ses anciens petits camarades de jeu vient lui rendre une petite visite de courtoisie… Mouais enfin le mec il n’est pas venu le voir depuis son départ, et là il arrive tout sourire comme un ex qui ne vous a pas parlé depuis des mois et qui d’un coup débarque comme s’il vous avait parlé la veille … moi je vous dit ça pue l’arnaque cette histoire !

Et d’un coup après lui avoir demandé des news de sa femme, il lui annonce qu’un militant de l’EA qui avait échappé à Doron serait présent à un mariage, que l’unité allait organiser une petite expédition punitive, et que ça pourrait être sympa de se faire une petite séquence revival !

Je vous l’avais dit que ça puait cette affaire !! 

Parce que le Doron, après avoir dit non, pour faire plaisir à Bobonne, il va craquer et rentrer au bercail pour participer à la petite sauterie ….

2h ils lui avaient dit ! pas de stress tu seras rentré chez toi pour dîner … moi je dis MOUARF!!

Bref évidemment ça va mal se passer, va y avoir pleins de morts, la cible va s’échapper et le Doron il va rempiler … pour finir le travail !! 

Voyage au cœur d'un conflit

FAUDA signifie littéralement : CHAOS… Et du chaos il va vraiment en être question pendant 12 épisodes :

  • On va se laisser entraîner dans le conflit israélo palestinien à travers la traque de « la Panthère «. 
  • On va assister à l’endoctrinement du Petit Padawan de la Panthère qui va devenir plus extrémiste que son chef.
  • On va voir des personnes se faire embarquer dans cette histoire alors qu’elles n’ont rien demandé et devoir agir
  • On va assister aux préparatifs d’attentats, d’assassinats, d’enlèvements, aux séances de tortures et aux deuils de part et d’autre. 
  • On va voyager entre Israël et la Palestine mais celle qui fait mal, celle qui tue et dont le sol baigne dans le sang ! 
  • On va assister à des moments plus « légers « qui vont nous permettre de découvrir une culture riche en tradition !

Une série qui dérange

Une chose est sûre on ne peut pas rester indifférent devant Fauda !

Déjà au moment de sa sortie les palestiniens ont voulu la faire censurer en l’accusant de parti par pris le réalisateur ! Alors que bon quand on regarde d’un œil extérieur à ce conflit il n’en est rien : au contraire le réalisateur montre le côté ombre et lumière de chacun des deux camps avec beaucoup de justesse.

  • On peut comprendre que la jeune veuve dont l’époux,tue par erreur ait envie de butter celui qui l’a privée d’une vie heureuse !
  • On peut comprendre que des hommes pourtant entraînés puissent péter un plomb lorsque l’on s’en prend à un des leurs et dépasser la ligne jaune !!
  • On peut comprendre que le petit padawan se laisse embrigader si facilement et agisse d’une certaine façon quand depuis petit on lui explique où se situe le bien et de mal !!  

Car même si la série est israélienne, même si depuis plus de 70 ans les palestiniens et les israéliens se sentent envahis pour les uns et opprimés pour les autres, le parti pris reste celui de l’humain ! 

Une série profondément humaine

Oui je sais c’est vraiment paradoxal de dire que cette série est humaine surtout après tout ce que je vous ai raconté précédemment ! 

Mais cette histoire est avant tout l’histoire d’hommes et de femmes coincés et embarqués dans des situations dont ils n’ont plus le contrôle.

C’est l’histoire d’humains qui sont tiraillés entre leurs convictions religieuses, leur devoir et leur libre arbitre.

C’est l’histoire de personnes nées au milieu d’un conflit sans fin et sans issue, qui portent le poids de l’histoire de leurs pays et qui aspirent à la fois à autre chose mais qui ont en eux l’héritage de leurs ancêtres qui les empêche de prendre une autre voie…

C’est enfin une histoire d’amour et de choix de vie que certains personnages devront prendre au risque d’y laisser une partie d’eux même.

Et  cette série me fait vraiment penser à la chanson de Goldman : “Né en 17 à Leidenstadt” qui prends encore plus de sens en regardant cette série! 

Une ouverture du regard sur le monde

Vous l’avez remarqué, j’ai du mal à parler de cette série de façon fun et je suis beaucoup moins acerbe que d’habitude ! En même temps le sujet ne s’y prête pas vraiment non plus! 

Car j’ai beaucoup de mal à comprendre comment l’Homme peut être aussi cruel envers ses semblables !  J’ai du mal à comprendre la violence sous toutes ses formes ! 

Mais Fauda nous fait découvrir autrement que par les médias, une réalité crue, pure et dure ! 

Fauda nous fait découvrir des peuples prisonniers de leur religion et de leur passé, qui se rapproche de notre Moyen Age ! Parce que bon le supplice de la roue, les décapitations et la torture n’ont pas été inventés par les scénaristes de Game of Thrones !! Si si je vous jure, allez jeter un œil dans votre manuel d’histoire de 5ème vous verrez que niveau barbarie on était pas mal aussi !

Alors c’est sûr qu’aujourd’hui ça peut paraître désuet mais il y a quelques siècles c’était une méthode somme toute banale !! 

Nom de Zeus il aura fallu 987 mots pour que je réussisse à faire preuve d’un peu de légèreté…Ça m’avait manqué …

Un peu de douceur dans ce monde de brute

Je voudrais finir en disant que Fauda est aussi une série pleine d’espoir !

Car malgré tout, chacun des personnages fera des choix de cœur, des choix en toute conscience exceptée un, mais vous ne saurez pas qui hi hi hi…

Car Fauda c’est aussi une histoire d’amour encore faut-il vouloir le voir…car c’est vrai qu’il se cache bien mais il est là, attendant le bon moment pour prendre le dessus sur la haine, la violence, et le mépris… 

Alors si vous voulez vous aussi être bouleversé et avoir un autre regard sur un conflit qui est à la fois éloigné et malgré tout si proche de nous, plongez dans l’univers de Fauda !

Émotions en tout genre garanti….

Infos séries

Saison : 3

Nombres d’épisodes : 36

Date de sortie : 2015-202…

Chaine de diffusion : Yes, Netflix, My canal

Distribution principale:Lior Raz (Doron Kabilio), Rona Lee Shim’on (Nurit), Doron Ben David (Hertzel “steve” Pinto), Tomer Kapon (Boaz), Yuval Segal (Moreno), Tsahi Halevi (Naor), Laetitia Eido (Shirin), Hisham Suliman (Abu Ahmad “la panthère”), Shadi Mar’i (Walid)

Violence
5/5
Suspense
5/5
Sexe
0/5
Humour
0/5
Drame
5/5
  • le côté neutre de la série
  • les dialogues en arabe sous titré coté palestinien, la vf ou l’anglais pour les israeliens
 
  • Quelques longueurs dans l’histoire
  • Trop de détails tue les détails

Du thé à la menthe

 

Des cornes de gazelle, ou tout autre sucrerie orientale …

 

La publication a un commentaire

Les commentaires sont fermés.