LES DESSOUS DE PALM BEACH

CRIMES DANS LA HAUTE SOCIETE DE FLORIDE

Je vous le disais il y a une quinzaine de jours le choix de la série vintage me donne l’impression de me trouver « Au cornet d’amour », glacier que connaissent bien les girondins : beaucoup de choix de parfums super différents mais une seule boule à la fois car au prix de la boule je ne peux pas m’en payer davantage à chaque passage !

Alors j’essaye de varier les plaisirs en espérant que mon choix fera plaisir à mes quelques lecteurs ! Bon cette semaine je sais que j’aurais au moins un abonné de satisfait en plus de moi vu que la décision de choisir cette série est venu suite à une discussion lors d’un trajet en voiture #3615MYLIFE …

Bref la série vintage de la semaine nous ramène dans les années 1990 en Floride à la rencontre d’un duo de choc et de charme parce que moi je suis carrément tombée sous le charme de l’acteur principal mais également super jalouse de sa partenaire !  Alors cap sur la Floride pour aller voir ce qui se passe dans LES DESSOUS DE PALM BEACH

Sea Sex and cops

Rita Lance et Chris Lorenzo sont deux sergents de la police de Palm Beach ! Ces deux fins limiers enquêtent dans les milieux huppés et principalement dans des enquêtes criminelles liées aux mœurs : du simple crime passionnel au démantèlement de réseau de prostitution on ne nous épargnera rien ! Et comme chez les riches les meurtres chelous liés au sexe est presque plus répandu que le trafic de drogue les enquêtes ne sont pas monotones. Et comme la Rita et le Chris ils se cherchent un peu quand même la tension sexuelle est palpable même entre eux …

lls ont comme chef le capitaine Lipschitz un vieux grincheux marié à une femme castratrice qui le mets au régime sans arrêt qui n’est pas sans rappeler le Capitaine Dobbey de Starsky et Hutch  et qui apporte une petite touche d’humour !

Meurtres muito caliente…

Déjà dès le générique le ton est donné : des fesses, de la pénombre, des nichons, des bas-résilles, des cadavres et des palmiers. Je vous accorde qu’un générique n’est pas forcement le reflet de la réalité de la série mais là si : on ne nous ment pas sur la marchandise…

Le sexe fait tourner le monde mais là c’était l’argument de vente de la série. En effet dans Les dessous de Palm Beach tout tournait autour de la sensualité et du sexe : Là où Columbo utilisait son cerveau pour résoudre les meurtres, et où Sonny Crockett utilisait son flingue, Rita et Chris utilisent leur sourire et leurs pecs pour faire tomber les criminels !!!

Non non je n’exagère pas ces deux-là ont inventé le principe de la séxdution pour faire baisser la vigilance des méchants …et ça fonctionne grave !! Ils y arrivent à chaque fois !

Et faut reconnaitre qu’ils donnent vraiment de leur personne ces deux-là, on ne peut pas leur reprocher de ne pas s’investir dans leurs enquêtes : que ce soit lors des interrogatoires ou des infiltrations leur arme fatale à eux d’eux c’est la séduction !

C’est peux être pour ça qu’il leur faudra plus de 4 saisons avant de se rouler des galoches tous les deux…Bah oui vous je sais pas, mais si un mec draguait tout ce qui passait devant moi pour obtenir des aveux j’aurai du mal à croire en la valeur de son « je t’aime » ! Tiens ça me rappelle le jour où je me suis aperçue de la valeur des « mon amour » de mon ex même si…bref fin de la réflexion personnelle !

Bon en même temps, on ne peut pas dire que les criminels dans la série soient non plus des maîtres de la dissimulation et du machiavélisme… On reste sur du criminel niveau débutant…Et là, un peu de drague, un petit compliment et BIM ils baissent la garde ! et si en plus Le Chris montre ses pecs la nana elle avoue tout !! Mais là on ne peut pas lui en vouloir parce que les pecs de Rob Estes c’est du lourd quand même !

Des personnages hauts en couleur

Bon on ne va pas se le cacher, la série a surfé sur la vague de Miami Vice et ressemble sur bien des points à celle-ci ! En même temps le créneau était libre …

Déjà l’action se déroule en Floride non loin de Miami, et les enquêtes de drogues ont été remplacées par les mœurs.

Mais c’est surtout au niveau du look que les personnages se ressemblent vraiment : Chris nous offre un copier/coller un peu plus cheap de Sonny Crockett et a une personnalité un peu borderline comme lui. Ceci dit, il est tellement beau qu’on lui pardonne, d’autant que la ressemblance s’arrête là. En effet même s’il a une vraie personnalité en plus d’un physique à tomber, le bonhomme de la série c’est sa coéquipière Rita.

En vrai Rita je la déteste !  Non pas parce qu’elle est bien foutue et qu’elle porte un flingue :  non non  je kiffe mon 1,77 m, ma couleur de cheveux et j’ai mon Gunny à la maison. Je la déteste parce que c’est la seule femme flic de la télé, à courir après les méchants en tailleur court et talon, sans avoir sa jupe qui remonte pendant la poursuite, ni jamais casser de talon en courant. En plus, jamais tu la vois se tordre la cheville en courant avec des talons même dans le sable…et du sable à Palm Beach y en a !! Ecœurante la meuf ! En plus elle va réussir à se le faire le Chris et en plus se l’épouser …Ca y est je la hais !!!

Bref tailleur pour elle et look à la Sonny Crockett pour lui en font un duo haut en couleur mais raccord avec le poste de police qui doit être le seul au monde avec des flamands roses et des palmiers peints sur les portes ! On dirait l’entrée d’un bar à cocktail pour ne pas dire un bar à p…. Bref tout ce que vous voulez excepté un poste de police !!

Une série unique en son genre

Même s’il est vrai que beaucoup de codes ont été repris à Miami Vice, elle reste une série qui ne cherche pas la subtilité et c’est ce qui fait que ça marche. Que ce soit dans les relations entre Chris et Rita, où l’on se demande quand ils vont ENFIN s’embrasser, les relations compliquées de Lipschitz avec sa femme, ou le traitement des meurtres que l’on va montrer de façon crue sans nous épargner, c’est fait sans recherche d’esthétique.

C’est aussi une série, et c’est rare à cette époque-là, qui va très loin dans le thème de la sensualité sans tomber dans la sexualité d’un mauvais porno.  Pourtant elle n’hésite pas à montrer des seins, des phallus, des fesses et des scènes de partouze : début 1990 aux Etats Unis fallait oser …car pour le coup même Miami Vice pourtant très en avance à ce niveau-là parait super soft ! Moi j’ai découvert des trucs à l’époque…Bon OK j’étais un peu moins open qu’aujourd’hui mais quand même…

Et c’est peux être ça qui en fait que c’est une série qui n’a pas pris une ride…même Rob Estes est toujours aussi sexy dans ces tenues pas si démodées que ça finalement…

Toujours aussi savoureux 20 ans plus tard...

Pour conclure, si vous avez l’occasion de la revoir allez-y ! Pour ma part, je terminerais par une réplique qui m’a fait me tordre de rire en revisionnant hier quelques épisodes : « T’as déjà joué au garagiste ? Il faut que j’essaie de te percer les burettes sans toucher le piston » Le tout avec une Rita colère pointant son flingue dans le pantalon d’un suspect légèrement excité !!

Quand je vous dis que c’est elle le bonhomme on pourrait croire du Rick Hunter…Tiens cette série aussi a fait les beaux jours de ma jeunesse…une prochaine fois peux être…Vous je ne sais pas mais « ça marche pour moi »

Infos séries

Saison : 8

Nombres d’épisodes : 176

Date de sortie : 1991-1999

Chaine de diffusion : You tube Dailymotion

Distribution principale: :Rob Estes (Chris Lorenzo), Mitzi Kapture (Rita Lee Lance), Charlie Brill (Capitaine Harry Lipschitz), Ben Vereen (Capitaine Hutchinson)

Violence
4/5
Suspense
3.5/5
Sexe
5/5
Humour
3/5
Drame
2.5/5
  • Le jeu de chat et de la souris entre Chris et Rita
  • Les dialogues
  • Les intrigues tordues
 
  • La mise en scène
  • Les vois françaises

Champagne parce que tout se passe chez les riches 

 

Toast au tarama pour accompagner le champagne