LE BAZAR DE LA CHARITE

BIENVENUE AU BAZAR DE LA CHARITE

On ne peut pas dire que je sois fan des séries françaises, et encore moins des séries produites par TF1. Celles-ci ne peuvent s’empêcher de faire passer des messages sociétaux à la mode et c’est relou! Cette série me rebutait encore plus par son titre qui ne m’inspirait guère. Ne parlons pas du résumé qui laissait présager une série pour les fans de Marlène S. 

Il aura fallu un article dans Rescue 18, le web média des services des secours, pour me donner envie de la visionner! 

C’est ainsi que je me suis lancée dans “le Bazar de la charité” : Série que je m’efforçais de zapper depuis des mois malgré les multiples sollicitations de Netflix. 

Un incendie pour des destins chamboulés…

Après l’incendie qui ravagea Le Bazar de la Charité et fit plus de 120 victimes, le destin de 3 femmes va être chamboulé.

Alice, jeune bourgeoise , future mariée au destin tout tracé ,tombera sous le charme du canon qui lui a sauvé la vie. Manque de bol il n’est malheureusement pas né du bon côté de la barrière d’où problème.

Rose, sa bonne, se retrouvera défigurée et obligée de remplacer au yeux du monde une jeune mère de famille aisée afin que le mari de celle ci n’hérite pas de sa fortune .

Adrienne,la tante d’Alice, se fera passer pour morte pour tenter de fuir la violence de son mari politicien. Celui ci, pour garder bobonne près de lui, lui enlèvera sa fille.

Parallèlement, l’enquête pour déterminer la cause de ce drame mettra en avant les mœurs et les intérêts politiques de l’époque. L’idée étant de trouver un coupable quitte à faire condamner la mauvaise personne !

Ces trois femmes que tout oppose vont elles réussir à retrouver une vie « normale » après ce drame?

La responsabilité de l’incendie sera t elle établie ou l’intérêt général d’un particulier deviendra la vérité sur les causes de l’incendie ?

Une histoire basée sur des faits réels

L’histoire de ces femmes a pour point de départ l’incendie du Bazar de la Charité . Mais il devient très vite secondaire, celui ci n’étant qu’un prétexte,pour raconter le destin de ces trois femmes.

Bon, soyons honnête, la presque totalité du premier épisode lui est quand même consacré. Et pour ma part c’est certainement l’épisode le plus intéressant de la série ! Parce qu’il montre avec beaucoup de réalisme, la rapidité de propagation du feu. Il insiste aussi sur la difficulté des secours à intervenir, sauver les victimes et maîtriser l’incendie. L’intensité dramatique est aussi forte que les flammes et du coup ça donne un super résultat.

Au pays... de Candy...

Hors mis ce point de départ chaud patate, la suite de l’histoire est d’une banalité navrante !

Car cette série, c’est comme dans Candy : il y a les méchants et les gentils…

Déjà, dans le clan des gentils il y a les femmes …même celle qui paraît méchante au départ est en fait gentille!

Dans les méchants on trouve les hommes SAUF DEUX :  mais eux, ils comptent comme des femmes parce qu’ils sont pauvres …

De plus, toute l’intrigue est cousue de fil blanc et tout est fait pour diriger notre pensée..

Après on est dans une série de TF1 donc faut pas non plus trop demander. Et surtout il ne faut pas s’attendre à ce qu’on te laisse te faire ta propre opinion sur les personnages …

Une ode à la bien-pensance

Une fois de plus je suis en colère contre TF1!

Comment ont ils réussi à gâcher un tel sujet! Entre les intrigues et le casting y avait de quoi faire un truc génial ! Et ben non !

C’est juste une ode au féminisme mal placé, une série pour les fans de Marlène avant qu’elle ne retourne sa veste!

C’est juste une ode anti-homme de la haute société fin 19ème.

Alors OUI le rôle des femmes que tu sois riche ou pauvre était limité : C’était « sois belle, ponds et tais toi » ou « ponds fait à manger et ramène de l’oseille » !

Mais bon la plupart n’étaient pas malheureuses! Toutes n’aspiraient pas à la liberté , ou l’indépendance financière ! Elles n’étaient pas toutes prisonnières de maris violents et lâches!

Et quand on regarde cette série c’est l’impression que ça donne :

  • Homme riche :violent, lâche, malhonnête, manipulateur, ambitieux, égoïste.
  • Homme pauvre : courtois, gentil, courageux, galant , altruiste, honnête.
  • Femme : objet social, malheureuse, pondeuse, forte, belle, prisonnière.

Du cliché basique sans aucune objectivité sur le contexte social de l’époque…juste un regard de féministes de base de 2020! Quel dommage !

Un casting GIRL POWER

Sans mauvais jeu de mot, le casting met le feu …Ok vous avez raison il est plutôt pourri je recommence ..

Alors si il y a un point sur lequel on ne peut pas tortiller c’est le casting !

Alors soit, il s’agit d’habitués des séries de TF1; à se demander si ils sont pas salariés de la chaîne ! Exception faite d’Audrey Fleurot , transfuge de France TV pour l’occasion, mais qui chouine autant que dans «Un village français « ou « Safe » …Ceci dit elle reste quand même une bombe incendiaire à la chevelure de feu …d’ailleurs elle fout pas mal le bordel dans la série!

Alors les filles on se calme …il n’y a rien de sexiste dans mes propos, c’est juste un constat !

Et puis c’est pas de ma faute si les trois femmes sont canons : même Julie de Bona est magnifique malgré son rôle qui ne la montre pas sous son meilleur jour!

N’oublions pas Camille Lou, Josiane Balasko, Florence Pernel qui elles aussi réalisent de belles performances !

Un casting masculin qui s’en sort bien...

Même au niveau du casting, tout est fait pour nous ranger du côté des femmes !

Attention je ne suis pas en train de dire que le casting est mauvais loin de là …

Mais pourquoi n’ont ils pas mis en face à de tels noms féminins, un casting masculin aussi fort ?

Ok il y a Antoine Dulery, Gilles Cohen et « Patrick Abitbol « mais quand même!

De plus, malgré le caractère imposant de leurs personnages, leur performance et leur personnage n’est pas mis en valeur du tout!

Car eux aussi ont des personnages intéressants : Personnages beaucoup moins propres et lisses que celui des femmes mais qui aurait mérité un meilleur traitement !

Ceci dit,  il est clair que les personnages masculins n’ont pour vocation que d’être des tortionnaires! Alors que bon, sans eux, ces femmes, exceptée Rose, ne seraient rien ! Elles n’auraient même pas les moyens de tenir des œuvres de bienfaisance!

Alors moi je tire mon chapeau au casting masculin qui réussit à nous émouvoir malgré tout!

Une série de TF1 au final …

Comme dans Peur sur le lac, c’est la déception qui me fait réagir comme ça .

Quand on a une histoire pareille, un casting d’une telle qualité, je trouve tellement dommage de le gâcher de cette façon que ça me mets en colère.

Je suis une femme! mais une femme qui aime les hommes ! Et depuis quelques temps, les séries ne font que les rabaisser en voulant nous montrer soit leur faiblesse, soit leurs mauvais côtés !

  • OUI les hommes peuvent faire preuve de machisme mais est ce mal?
  • OUI Les hommes sont parfois lâches mais nous le sommes aussi parfois  à notre façon !
  • OUI Les hommes peuvent nous faire du mal mais nous pouvons aussi leur faire du mal!
  • Et NON TOUS LES HOMMES ne sont pas comme ça !

Et pourtant Dieu sais que j’ai souffert et pleuré à cause de la lâcheté de certain …

  • Mais je refuse que l’on me martèle que les femmes sont opprimées par les hommes et valent mieux qu’eux !
  • Je refuse que, parce que c’est la mode, on fasse une chasse aux sorciers, on veuille réinventer l’histoire et les contextes sociaux de l’époque !
  • Je refuse cette guerre des sexes … pardon des genres…imposée par la société au nom de l’égalité hommes /femmes!

Alors ARRÊTEZ d’essayer de nous faire détester les hommes !! Parce que sans eux on serait vachement dans la merde car on est COMPLÉMENTAIRES et non ennemis…

Bref je suis énervée mais...

Oui, ca m’a énervée de voir que ce double procès, à la fois contre la bourgeoisie de l’époque et contre les hommes prenne le dessus sur le drame de l’incendie . Celui ci, comme en parle l’article de Rescue 18, a permis de faire avancer les mesures de prévention des incendies. Ici on ne s’attache qu’à trouver le responsable et on évoque même pas l’idée de mettre en place des solutions pour éviter que cela ne se reproduise…ça aurait apporté plus de qualité à la série car c’est malgré tout une série de qualité …

Mais vous le savez maintenant,  je suis d’un naturel optimiste, et j’ai toujours envie de voir la partie pleine du verre que la vide. Alors, on passe quand même un moment agréable en regardant la série car le jeu est bon ! Puis bon mon côté fleur bleue est largement satisfait …Enfin, même quand la fin est prévisible j’ai toujours en moi l’espoir d’être surprise …Là j’en ai eu une petite et en plus elle était bonne. Et puis je kiffe Julie de Bona en plus …

Bon après le bazar que je viens de mettre sur mon blog, vais passer en mode Conchita et partir faire mon ménage …Pardon… je vais passer en mode Nestor et m’armer de mon plumeau Swiffer pour faire le ménage de mon château des Ecusards 😀

Infos séries

Saison : 1

Nombres d’épisodes : 8

Date de sortie : 2019

Chaine de diffusion : Netflix, TF1

Distribution principale: Audrey Fleurot( Adrienne de Lenverpré), Julie de Bona (Rose Rivière), Camille Lou (Alice de Jeansin), Gilbert Melki (Marc Antoine de Lenverpré), Josiane Balasko (Madame Huchon), Florence Pernel ( Mathilde de Jeansin), Antoine Duléry (Auguste de Jeansin), Stéphane Guillon (Cléestin Hennion), Gilles Cohen (le Préfet Leblanc)

Violence
3.5/5
Suspense
3/5
Sexe
2/5
Humour
0/5
Drame
5/5
  • Le fait divers point de départ
  • Marc Antoine de Lenverpré
 
  • le coté féministe #metoo qui gâche tout

Une téquila pour se mettre le feu

 

des olives, chips….ce qu’on veut tant que c’est au piment d’espelette pour entretenir le feu 

 

La publication a un commentaire

Les commentaires sont fermés.