LA CASA DE PAPEL

QUAND UN BRAQUAGE DEVIENT UNE OEUVRE D'ART...

Pour certains Tokyo, Naïrobi, Denver, Berlin, Moscou, Helsinki, Rio, Oslo, Palerme, Lisbonne, Stockholm, Manille, Marseille, Madrid n’évoquent que des noms de villes…

Mais pour beaucoup cela évoque une série qui est devenu un véritable phénomène mondial, alors qu’elle avait été lors de sa diffusion en Espagne sur les chaines publiques un échec retentissant en terme d’audience pour celle-ci!!

Je dois avouer qu’il m’aura fallu un certain temps avant de m’y mettre : mon côté rebelle s’y opposait car généralement les séries dont tous le monde parle j’ai du mal. Ensuite le sujet de la série et l’affiche ne me motivait pas plus que ça.

Mais comme je vous l’ai déjà dit je suis curieuse de nature donc après une longue année de résistance je me suis lancée dans LA CASA DE PAPEL!

En immersion dans le braquage du siècle...

Le professeur, est le genre d’homme qui se fond dans la masse ! Plutôt discret, un look d’universitaire, bref une personne quelconque…sauf que !

Cet homme est le cerveau du plus grand braquage de l’histoire mondiale : celui de la fabrique de la monnaie et du timbre d’Espagne !

L’objectif est simple : ne pas voler l’argent du coffre mais imprimer 2.4 milliards d’euros en billets de 50 ! Le tout en moins de 11 jours, prenant en otages les personnes présentes dont la fille de l’ambassadeur du Royaume Uni histoire d’assurer leurs arrières !

Une seule règle : ne tuer personne pour garder l’opinion publique avec soi !

Pour y arriver il va recruter 8 des meilleurs malfaiteurs d’Espagne qui n’ont rien à perdre pour effectuer le braquage. Lui, orchestrera le tout de l’extérieur, ce qui lui permettra d’adopter sa stratégie en fonction des événements et avoir toujours une longueur d’avance sur la Police !

C’est ainsi que nous faisons de la connaissance de Tokyo, Rio, Naïrobi, Denver, Berlin, Helsinki, Oslo et Moscou, chacun ayant leur spécialité qui permettront à la bande d’atteindre leur but.

La série raconte ce braquage à travers les yeux de Tokyo , une jeune femme un peu kamikaze, rebelle ,voleuse et tueuse, recueillie par le Professeur alors que celle-ci était poursuivie par la police. Elle donne sa vision du braquage et de la méthode du Professeur, sur laquelle elle n’hésite pas a porter un regard critique.

Si tu mets le doigt dedans c’est fini !

Et voilà j’aurai dû écouter la petite voix dans ma tête qui me disait de ne pas y aller…

En fait cette série c’est un peu comme un pot de Nutella : il ne faut pas mettre la cuillère dedans sinon t’es foutu ! Une fois que tu as terminé un épisode tu passes au suivant et ce jusqu’à la fin de la saison ou plutôt des 4 saisons …et une fois que tu as tout visionné tu hurles à ta télé : NON MAIS NON C EST PAS POSSIBLE JE VEUX CONNAITRE LA SUITE !!! POURQUOI VOUS ME FAITES CA LES GARS !!

Alors quand je l’ai commencé il y a deux ans alors qu’il n’y avait que 2 saisons de disponibles j’ai dévoré la saison 1 en un Week-end et j’ai attaqué la 2 dans la foulée avant de m’arrêter à l’épisode 3 car je me suis aperçue que je n’avais rien fait d’autre pendant 2 jours ensoleillés et ça m’a fait peur !  

Du coup après un break de presque deux ans, et après m’être nourrie de plus en plus de séries espagnoles, j’ai décidé de reprendre la lecture de celle-ci, étant restée sur ma fin et voulant quand même savoir comment cela allait se terminer ! Il faut dire qu’au vu des événements j’étais incapable d’émettre un quelconque pronostic et c’est en cela que c’est pour moi une excellente série !

Un cocktail parfaitement équilibré

Mais comment une série qui a connu en Espagne lors sa diffusion sur Antenna 3 un tel échec d’audience qu’elle en a été déprogrammée, a pu devenir un tel succès planétaire sur Netflix : succès d’autant plus surprenant que Netflix l’avait juste racheté pour boucher un trou dans son catalogue international et qu’ils n’ont fait aucune publicité au moment de son insertion dans son catalogue !

Peux être parce que dans cette série qui pendant 15 épisodes raconte juste l’histoire d’un braquage on passe par toutes les émotions : A la fois, série d’action, romantique, policière voire même humoristique, on est tenu en haleine jusqu’au bout !

De plus, ce sont tous des personnages forts, et on se prend d’affection pour les braqueurs, même pour Berlin, le sociopathe de la bande, et on espère qu’ils vont s’en sortir.

Enfin cette série est parfaitement rythmée et nous impose son rythme ! On retient son souffle pendant les scènes fortes quitte à se mettre en apnée et dans les moments plus « calmes », on prend le temps de respirer jusqu’au rebondissement suivant qui intervient toujours au moment où on ne l’attend pas !

On peut donc dire que ce rythme, cet ascenseur émotionnel et le caractère des personnages font que très vite on se laisse embarquer dans ce braquage et le mélange est juste parfait et fait que cette série se boit aussi bien qu’un mojito de ma fabrication et Dieu sait que je les dose parfaitement #autosatisfaction

Des Robin des bois modernes

Si tous le monde s’attache aussi à cette bande de braqueurs qui sont quand même des vrais méchants à la base, c’est peux être aussi parce qu’ils ne volent pas le quidam mais s’attaquent à travers sa monnaie, à l’Etat et au système !

Et d’une certaine façon ils font entendre la voix du peuple qui en marre d’être opprimé par le système capitaliste !

D’ailleurs les combinaisons rouges, le masque de Dali et la chanson Bella Ciao sont devenus les symboles des manifestants pour les droits sociaux dans le monde entier !

Et pendant le braquage, l’ennemi identifié ce ne sont pas les braqueurs mais carrément les forces de l’ordre !!

Pourtant l’inspectrice n’est pas une méchante au contraire elle est vraiment attachante et humaine ! Mais on ne l’aime pas parce qu’elle veut faire capoter le braquage !

Et c’est dingue quand même de se dire que le réalisateur réussit à faire en sorte que l’on accepte tout, pire que l’on admire tous les actes des braqueurs même les plus immoraux de tous ^^

Bella Ciao...

Comme vous le voyez je suis complètement fan de cette série si ce n’est plus ! Je pourrais continuer longtemps sur Tokyo, le professeur, Rio et les autres mais je risquerais de spoiler par inadvertance donc je préfère m’arrêter là !

Alors je vous propose plutôt de la regarder et vous verrez que je n’ai pas exagéré sur la qualité et sur l’intensité de cette série… Sur ce je vous quitte et vous dit :

Stamatinna mi sono alzatoooooo

 Bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao

Infos séries

Saison : 2

Parties : 4 (5ème à venir)

Nombres d’épisodes : 38

Date de sortie : 2017

Chaine de diffusion : Antenna 3-Netflix- Mycanal

Distribution principale: :  Ursula Corbero(Tokyo), Alvaro Morte (Le Professeur), Pedro Alonso (Berlin), Itziar Ituno (Raquel), Alba Flores (Nairobi), Miguel Herran (Rio), Jaime Lorente (Denver)

Violence
4.5/5
Suspense
5/5
Sexe
1.5/5
Humour
1.5/5
Drame
5/5
  • L’idée de s’immerger dans un braquage
  • Les rebondissements
  • Les différents personnages
 
  • Faut reconnaître que c’est pas très réaliste tout ça!

Des shoots de téquila pour reprendre ses esprits entre chaque rebondissement!

 

Des tapas et du chorizo…bref quelque chose de fort !!

 

HYMNE DES BRAQUEURS