ELITE

Sexe, drogue, mensonges...

 

Une adolescente est assassinée dans le prestigieux lycée privé Las Encinas.

 Un seul suspect :  Samuel, serveur et ami de la victime qui a atterri là avec 2 autres camarades grâce au sentiment de culpabilité ressenti par le promoteur du lycée public (père de la victime) qui s’est effondré quelque mois plus tôt, suite à un défaut de construction.

Des intrigues multiples

La série se passe sous forme de flash-back lors des interrogatoires des principaux protagonistes. Chacun raconte sa version des faits, de l’arrivée des 3 « intrus » au meurtre de cette jeune fille qui s’avère être la sœur du « mâle alpha » du lycée.

Qui a tué Marina et surtout Pourquoi ?

Comment les « nouveaux » vont-ils évoluer et survivre au milieu d’un monde qui n’est pas le leur ?

L’assassin va t- il réussir à passer au travers des mailles du filet ?

Quels secrets cachent ces familles de la haute société et jusqu’où sont-ils prêts à aller pour les préserver ?

Voilà autant d’intrigues qui se cachent derrière cette série espagnole en 2 saisons (la 3 est prévue en 2020) qui tient en haleine à la manière de « Revenge » (d’ailleurs le titre y fait je pense un petit clin d’œil dans l’écriture du titre avec le E en miroir).

Des personnages complexes...

Les personnages, même s’ils paraissent à la base hyper stéréotypés, sont tous multifaces et machiavéliques et se manipulent entre eux ce qui les rends vraiment à la fois attachants et détestables à souhait.

En plus de l’intrigue, qui évolue bien dans la deuxième saison, de la mise en scène efficace, j’ai adoré aimer et détester chacun des personnages chacun à leur tour : c’est d’ailleurs ce que j’ai trouvé le plus intéressant dans cette série : durant tout le long on ne se prend pas d’affection pour un seul personnage, on change notre TOP 3 tous le temps. Impossible de choisir…même l’assassin au final on l’aime bien loool

Je regrette (et là je vais fâcher des gens mais bon tant pis) cependant la présence du personnage de Nadia et son frère, qui n’apportent pas grand-chose à l’histoire, même si au final ces personnages sont ceux qui vont le plus évoluer. Le cliché de la famille musulmane traditionnelle avec la fille qui porte le Hijab et veut devenir porte-parole aux Nations Unis, qui va a l’école contre l’avis de Papa et son frère dealer gay …c’est bon quoi ! Cela n’apporte rien à l’intrigue et à mon sens cela ne peut qu’augmenter la stigmatisation.

En conclusion...

Donc, si vous avez aimé la casa del Papel, n’hésitez pas et lancez-vous !

Je n’irai pas à dire qu’elle est aussi bien parce que bon là y a du level quand même mais  elle confirme le fait que les américains n’ont plus le monopole des séries à suspense, et vous passerez un bon moment en compagnie des ces gosses de riches avec leurs problèmes de gosses de riches …

Infos séries

Saison : 2

Nombres d’épisodes : 16

Date de sortie : 2018

Chaine de diffusion : Netflix

Distribution principale: Itzan Escamilla(Samuel), Miguel Herran (Christian), Miguel Bernardeau (Guzzman), Jaime Lorente (Nano), Alvaro Rico (Polo)

 
Violence
4/5
Suspense
4/5
Sexe
4/5
Humour
1.5/5
Drame
3.5/5
  • La complexité des personnages
  • Le sujet
  • La narration
 
  • le politiquement correct
  • le choix de certains personnages
 

un petit champagne genre Mumm ou Veuve Cliquot 

 

Salé au piment d’Espelette