LA PETITE MAISON DANS LA PRAIRIE

couverture petite maison dans la prairie

46 ans de diffusion en boucle ...

Alors je ne sais pas si c’est le confinement mais l’envie me prends de partir à la campagne à la fin du 19 ème siècle et de dévaler une prairie en courant, les cheveux au vent, dans les hautes herbes et de tomber la tête la première !!

Bon ! Que celui qui ne sait pas encore de quelle série je vais parler lève le doigts et aille réviser ses
classiques !
Parce que cette série a éte vue par toutes les générations au moins une fois et est rediffusée en
boucles sur les chaines du groupe M6 !!
Il s’agit bien sur de la petite maison dans la prairie !

Un nouveau départ

Charles Ingalls, sa femme, ses 3 filles et le chien, quittent le Wisconsin pour émigrer au Kansas , Etat avec de grandes prairies à perte de vues ! Obligés de partir, à bord de leur chariot bâché où tu te dis qu’à 5 plus le chien ils ont dû se tenir bien chaud pendant le trajet : un peu comme nous  à 3 plus le labrador sur la banquette arrière de la R12 pendant les trajets de 900 km des départs en vacances! Ils finissent par poser leur chariot à Walnut Grove dans le Minnesota où le père construira la maison au lieu-dit Plum Creek , les terres y étant fertiles !

Charles se fera embaucher à la scierie locale tout en cultivant ses terres…enfin en y faisant travailler sa femme et ses enfants !

L’histoire de la famille est racontée à travers les yeux de Laura, la deuxième fille, qui une fois adulte écrira les livres racontant l’épopée de sa famille et de sa vie. La série débute lors de leur arrivée à Walnut grove (le tome 3 des livres)

La famille idéale

Alors la famille Ingalls est l’archétype de la famille parfaite !

Papa travaille, maman s’occupe de la maison et les filles vont à l’école et s’occupent des taches le soir !!Sans oublier le chien, très important pour parfaire le tableau !

Dans la famille Ingalls on fait le bénédicité avant de manger, et sa prière avant de se coucher, le dimanche on met la tenue du dimanche pour aller à l’église et on porte un panier avec des fruits ou des légumes au Pasteur !

Les parents veillent à ce que les enfants ne soient pas méchants entre eux et s’excusent en cas de bêtises !

Il n’y a jamais de disputes, ni de mots prononcés plus haut que l’autre, et quand bien même, ils s’excusent platement 10 min après !

Bref chez les Ingalls on est pauvre, on manque parfois de nourriture mais on s’aime et on est pleins d’amour et de bienveillance entre tous ! Et on t’explique que la vraie richesse au final c’est ça !!

Une série binaire

Donc chez les Ingalls, ils sont fauchés mais ils sont heureux et font tout bien ! Chaque embrouille n’est jamais de leur faute car ils sont les gentils et aiment être les victimes !

A l’opposé, il y a les Oleson, les « riches » qui sont méchants, orgueilleux et vaniteux, les enfants se disputent tous le temps et disons le sont bêtes, la mère Oleson elle est carrément castratrice et son mari, le plus bienveillant des 4 est une chiffe molle !

Il y a aussi les méchants de la ville qui exploitent les pauvres fermiers !

Evidement Ils regardent les Ingalls de haut et sont forcément les méchants de l’histoire alors que bon les filles Ingalls elles ne sont pas tous le temps blanc bleu dans les embrouilles !

Et c’est ça qui est pénible dans cette série : c’est que c’est toujours blanc ou noir, méchant ou gentil, bien ou mal ! Il n’y a aucune nuance de gris alors que je suis désolée mais dans la vraie vie quelque soient les époques les relations humaines n’ont jamais été binaires !!

Et le prix de la famille de l’année est attribué à ….

Ce qui m’a toujours exaspéré au plus haut point c’est que les Ingalls sont les seuls qui sont altruistes, charitables et ouverts d’esprits ! Que ce soit par rapport aux handicapés, aux noirs (qui ramassent chers dans la série), aux orphelins, aux veuves, il n’y a qu’Eux qui tendent la main aux laissez pour compte et qui sont sympa !

Les enfants sont brillants à l’école, modèles à la maison, le père est travailleur, courageux, fidèle…. Ceci est je l’avoue très fatigant !

 Je ne dit pas ça par « jalousie » mais juste que dans la vraie vie c’est juste impossible : 3 enfants ensemble dans une même maison , même dans la famille la plus unie il y a toujours des embrouilles, des jalousies, et cela même si tu as des parents au top et des fratries unies!!

Une série à thèmes !

Mais bon c’est une série qu’on aime bien parce qu’elle mets en avant pleins de jolies valeurs !

Je ne reviendrais pas sur la foi en Dieu et l’amour familial, car vous l’avez compris, c’est quand même le thème principal et il est suffisant évident sans que j’en rajoute une couche!

Mais il faut reconnaitre que même si on les trouve cul cul la praline limite niais, ils sont quand même un exemple de courage face à l’adversité !!

Et la séries est aussi l’occasion d’aborder des problèmes sociétaux comme l’alcoolisme, l’injustice, la délinquance, la drogue, le suicide, le manque d’argent, la discrimination…Mais là encore c’est souvent que dis je tous le temps bourré de bons sentiments et c’est carrément lourd !

Une série qui traverse les générations

Alors quoi qu’il en soit, par je ne sais quel miracle est diffusée et rediffusée en boucle en France et cette série est devenue carrément intergénérationnelle !

Personnellement quand je me mets à la regarder c’est que je suis vraiment désespérée et au fond du seau !

Soyons honnête tant de mièvrerie réunie en une seule série ce n’est juste pas possible ! Cependant je peux comprendre que l’on puisse être ému par les tresses et le sourire à trous de Laura, les beaux yeux bleus de Mary et les cheveux filasse de Carrie ! C’est peux être ça au fait qui en a fait le succès : Le coté attachant de cette fratrie qui savait s’amuser et se créer de vrais souvenirs d’enfance sans PS4 ou autre tablette et qui n’avait pas besoin de google pour apprendre le nom des fleurs 

Comme un petit gout d’amertume…

Bref une série qui fait du bien quand on a besoin de pleurer un bon coup et que ça ne veut pas sortir ! Parce qu’en regardant cette série, les glandes lacrymales tournent à plein régime à chaque épisode …

Une dernière chose :   j’ai été volontairement sarcastique dans cet article car quand j’étais petite je ne ratais aucun épisode :  j’ai adoré rire, pleurer, détester Nelly Oleson, rêvé de vivre à Walnut Grove dans une petite maison dans la prairie …Mais après j’ai lu les livres et je me suis aperçue que la série avait trop « Hollywoodisé » les mémoires de Laura Ingalls Wilder et cela m’a beaucoup déçue…

Infos séries

 

Saison :9

Nombres d’épisodes : 204 + 4 téléfilms

Date de sortie : 1974-1983

Chaine de diffusion 6TER

Distribution principale: Michael Landon (Charles Ingalls), Karen Grassle (Caroline Ingalls), Melissa Gilbert (Laura Ingalls), Melissa Sue anderson (Mary Ingalls), Lindsay et Sydney Greenbush (Carrie Ingalls)

Violence
2/5
Suspense
2/5
Sexe
0/5
Humour
2/5
Drame
5/5
 
  • La période de l’intrigue
  • Harriet et Nelly Oleson
 
 
 
 
 
 
  • le coté culcul la praline
  • le coté c’est bien ou c’est mal
 
 
 
 
 
 

Du lait de vache

 
 
 
 
 

Une bonne tarte aux pommes cuite au feu de bois …

 
 
 

BONUS