LE SERPENT

couverture_le_serpent

DE TRAFIQUANT A SERIAL KILLER IL N'Y A QU'UN PAS ...

Le mois d’avril amène son lot de nouveautés sur les plateformes. Certaines séries reviennent avec de nouvelles saisons comme The 100 (la der des der snif snif) ou “le temps des marguerites” . D’autres arrivent en force et nous hypnotisent complètement. C’est le cas de cette mini-série que j’ai regardée au départ par curiosité car le sujet me paraissait sympa! Il aura suffit d’un épisode pour tomber dans les filets du Ted Bundy version franco asiatique réalisés par les buveurs de cervoise tiède . je parle de celui dont il ne vaut mieux pas croiser la route au risque de perdre la vie et son argent (mais on s’en fout puisqu’on est mort) :  Le serpent.

Aie confiannnnnnnnnnnnnnnnssssssssssssssssss…

Nous sommes en 1987, Charles Sobhraj est interviewé par une journaliste qui lui pose la question suivante:  Êtes vous un assassin? Sa réponse sera : La justice pense que non! 

Retour en 1975 à Bangkok où Charles, alias Alain Gauthier, et sa compagne Monique achèvent un homme dans leur appartement. Charles lui prend son passeport, change la photo pour y mettre la sienne, prend l’argent et s’envole pour Hong Kong avec Monique pour vendre des pierres précieuses. Plus tard ils font la connaissance d’un jeune couple de hollandais et après les avoir attiré à Bangkok, répètent leur sinistre scénario…

Deux mois plus tard, un employé de l’Ambassade des Pays Bas reçoit une demande d’un compatriote quant à la disparition de ce couple.  C’est comme ça que cet employé va se lancer à la poursuite d’Alain et Monique, contre vents et marées. Il pourra compter sur l’aide et le soutien de sa femme ainsi que d’un diplomate belge.

Au fur et à mesure de son enquête, il découvrira les horreurs perpétrées par Charles/Alain depuis plusieurs mois. La traque et le bras de fer entre ce petit employé et ce sérial killer d’une intelligence exceptionnelle ne fait que commencer….

Le parcours fascinant de Charles Sobhraj

Une chose est certaine, cet homme est fascinant. Même moi je suis sous le charme tout en sachant ce qu’il a fait! Il serait même capable de me faire faire de la country par un simple regard…c’est dire s’ il sait être persuasif! 

Quand on le regarde, on a l’impression d’être Mowgli face à Kaa🐍

🎵👀 🎵👀🎵👀🎵👀🎵👀🎵👀🎵

Aie confiance crois en moi

Que je puisse veiller sur toi

Fais un somme sans méfiance

Je suis là, aie confiance

🎵👀🎵👀🎵👀🎵👀🎵👀🎵👀🎵👀

Mais ce qui est énorme c’est la façon dont ses victimes tombent dans le panneau. Nan mais sérieux comment ces jeunes ont ils pu se faire avoir comme ca. Aujourd’hui on dirait qu’ils sont stupides et naïfs…Nan nan on était juste en 1975. Et à cette époque, on ne connaissait pas encore Ted Bundy ! D’ailleurs les deux ont exercé leurs talents durant la même période avec un petit record de meurtres pour Teddy quand même! Mais Charlie est plus complet dans ses talents de criminel…Il séduit, il vole, il tue comme d’autres vont au boulot. De plus, il réussit à échapper à la condamnation dans des pays où la notion de procès équitable et de justice ne font pas partie des usages locaux même en se faisant arrêter. Moi je dis RESPECT ! 

Charles Sobhraj, maître absolu de la manipulation

Et ce qui est fou, c’est qu’il maintient sous emprise et manipule aussi bien les hommes que les femmes. Alors je ne parle pas de la Marie Andrée qu’il rebaptise Monique sans que celle-ci ne trouve quoi que ce soit à redire. En même temps Marie Andrée c’est pas un prénom facile… Un peu comme les Kevin, Allyson, Steven, Kelly ou Dylan : ça donne envie d’un paricide direct! 

Puis la Marie Andrée, elle a une vie tellement pourrie et manque tellement de personnalité qu’il n’a pas eu grand chose à faire pour l’entraîner dans ses combines. Il a même réussi à lui faire accepter le fait qu’il ait une autre femme avec laquelle elles se partagent un chien!! Elle trouve ça tout à fait normal la meuf! Quand je vous dis qu’il est fort le mec!!

Même chose avec les mecs! Il transforme un petit voyou indien en rabatteur puis meurtrier, tout en lui faisant croire que ce qu’ils font n’est pas grave et limite bien! 

Et ce n’est rien par rapport au reste de son parcours qui ferait de lui un bon candidat pour notre ami Dexter! 

D’autant que cette histoire n’est autre que la véritable histoire de ce meurtrier XXL!

Un histoire tirée d’un fait réel

Comme beaucoup de mini séries, l’histoire du Serpent est une histoire vraie. Seuls les noms ont été modifiés par respect pour les victimes. Mais les situations et la chronologie sont bien réelles et c’est ce qui fait que c’est glaçant! 

  • On va découvrir comment Marie Andrée, une gentille petite bourgeoise québécoise  va devenir Monique la plus célèbre compagne complice  d’un tueur en série. 
  • On va découvrir comment Charles a réussi à échapper à la prison malgré des mandats d’arrêts internationaux aux fesses.. Bon en même temps c’était vachement plus simple à l’époque…Y’ avait pas les profilers ni les téléphones portables et pas de passeport électronique…Et les gendarmes français étaient tous des « Cruchots » en puissance! 
  • On va aussi voir comment un petit fonctionnaire va réussir grâce son obstination à coincer ce serpent, le tout sans aucun soutien extérieur et sans jamais le rencontrer ….

Le tout est interprété par un duo d’acteur exceptionnel  : Le regard perçant du frenchy Tahar Rahim donne au Serpent un côté vraiment terrifiant et l’ambivalence de Jenny Coleman (que les fans de Dr Who connaissent bien) amplifie le doute quand à savoir si celle est victime ou complice…

On n’oubliera pas la BO qui rend hommage à Gainsbourg, Dutronc, Aznavour pour ne citer qu’eux… Nan en fait çà je suis dégoutée !

En effet , à cause de ce réalisateur mangeur de rosbeef, j’ai des images dans la tête sur mes chansons préférées de mes chanteurs préférés vachement moins glamour qu’avant!!

Artistiquement y a rien à dire, c’est franchement top! Mais pourquoi ces images là sur “69 année érotique” !  Sensuellement parlant, il y a mieux quand même non? 

Une série captivante… comme le serpent🐍🐍

Cela fait longtemps que je n’avais pas été captivée par une histoire vraie! Bon c’est vrai que j’avais aimé le côté oppressant de Stateless et le côté “happy story” de Selfmade. 

Mais là je ne m’attendais pas à être hypnotisée par le personnage de Sobhraj. Je ne m’attendais pas à la ténacité d’Herman Knippenberg pour le coincer. je ne m’attendais pas à ne plus savoir si je voulais que Sobhraj soir capturé, tué ou échappe à la justice.

Mais je ne peux m’empêcher d’en vouloir à des personnages comme lui… ben oui ces serial killers  comme lui nous ont privés de notre insouciance  et rendu méfiant les uns envers les autres! Nan parce que moi avant les Ted Bundy et compagnie j’étais plutôt du genre à partir faire la fête sur une plage à l’étranger avec un quelqu’un que je venais de rencontrer dans un bar….

En effet, je regrette de ne plus pouvoir faire çà… Je regrette de ne plus accepter de verre de quelqu’un que je ne connais pas !  Ben oui on sait jamais …je pourrais me réveiller dans un harem …ouais non je suis trop vieille pour ça ….En revanche on pourrait m’avoir piqué un organe! Pire… je pourrais me retrouver dans une secte adorateur du dieu de la country à devoir mettre un chapeau, des bottes pointues, une cravate en ficelle et des chemises moches vu que la country c’est un truc de vieux (nan pas taper)….

Petit message à tous les Sobrajh et les Bundy des quatre coins du monde (genre les mecs ils vont me lire): Votre génie criminel a tué et privé une partie des routards et des femmes  de leur innocence et de leur insouciance…et rien que pour ça les gars finalement je vous aime pas! 

Infos séries

Saison :1

Nombres d’épisodes : 8

Année : 2021

Chaine de diffusion : Netflix

Distribution principale: Tahar Rahim(Charles/Alain Sobhraj/Gautier), Jenna Coleman (Marie-Andrée/Monique Leclerc/Gautier), Billy Howle (Hermann Knippenberg), Ellie Bamber (Angela Knippenberg), Amesh Edireweera (Ajay Chowdhury), Tim Mac Innery (Paul Siemmons), Adam Rothenberg (Gilbert Redland), Mathilde Warnier (Nadine Gires), Grégoire Isvarine (Dominique Renelleau), Alice Englert (Teresa Knowlton)

Sexe
4/5
Violence
5/5
Suspense
5/5
Humour
0/5
Drame
5/5